Paroles de sagesse, la sagesse de Dieu
Page 235 sur 527

des jambes. De la même façon, parce que l'âme a des sens, le corps matériel possède lui aussi des sens. Lorsque l'âme le quitte, le corps matériel perd ses pouvoirs de perception, et sa forme se désagrège. C'est donc l'âme qui a des sens et par conséquent une forme.

L'âme revêt un nouveau corps, abandonnant l'ancien devenu inutilisable, exactement de la façon dont on se défait de vêtements vieux et usagés pour en revêtir de neufs.


Logos 268

Aller au tableau des logos


L'Eternel Suprême dit : « Tous les êtres naissent dans l'illusion, ballottés par les dualités du désir et de l'aversion ».

La véritable position, originelle, naturelle et éternelle, de l'être distinct de Dieu est une position de subordination par rapport au Seigneur Suprême, l'Être de pur savoir. Lorsque l'on erre et que l'on se coupe du pur savoir, on tombe alors sous le joug de l'énergie illusoire (maya ou Satan), qui nous rend incapables de comprendre Dieu, la Personne Suprême. L'énergie illusoire se manifeste dans la dualité du désir et de l'aversion. C'est en effet cette dualité qui pousse l'ignorant à s'identifier au Seigneur Suprême, à envier la divinité absolue de Dieu. Les purs sages, qui ne sont pas souillés, ou illusionnés, ni par le désir, ni par l'aversion, peuvent comprendre que le Seigneur apparaît par sa puissance interne.

Ceux qu'égarent la dualité et l'ignorance continuent de croire que Dieu, la Personne Suprême, est une création des énergies matérielles. Telle est leur infortune. Et, marque de leur aveuglement, ils passent sans fin par le feu, des dualités, honneur et déshonneur, bonheur et malheur, masculin et féminin, bien et mal, joies et peines, juste et faux, et ainsi de suite pensant à chaque fois : « Je suis » l'époux de cette femme ; « Je suis » le propriétaire de cette maison ; voilà « ma » femme ; voilà « ma » maison ; voilà « mon » bonheur. Ainsi agissent les dualités illusoires ; ceux qu'elles séduisent perdent la tête et deviennent incapables de comprendre Dieu, la Personne Suprême.


Logos 269

Aller au tableau des logos


L'Eternel Suprême dit : « De même que dans l'espace éthéré se tient le vent puissant, soufflant partout, ainsi sache-le, en Moi se tiennent tous les êtres ».

Il est pratiquement impossible pour l'homme de comprendre comment l'énorme création matérielle repose en Dieu. Mais pour aider notre compréhension, Celui-ci nous donne un exemple. L'espace, sur lequel repose la création cosmique, est la plus gigantesque manifestation que nous puissions concevoir. C'est lui qui permet le

Facebook

Visiteurs

1578260

Visiteurs en Ligne

1578260





Visiteurs par pays