Dieu à son messager
Page 2 sur 69

Par le tout, j’entends par là, que tout ce qui existe, les différents univers spirituels, l’univers
matériel-binaire, avec ce qu’ils contiennent, les êtres spirituels célestes, les entités spirituelles,
les animaux, les végétaux etc.…, sont tous à l’intérieur et composante intégrale de DIEU.    
Ils ont tous, chacun à son niveau, et en fonction du service qu’ils  doivent rendre, avec
toutefois la primauté accordée aux êtres célestes et aux entités spirituelles , bénéficiés suivant
les circonstances, d’éléments ou de germes spécifiques, émanant de DIEU lui-même,
puisqu’il en est l’ETRE CREATEUR, la source créatrice, accordant à chacun un rôle
déterminant et spécifique, explicitant leur existence, et qui les place de fait au sein même de
l’ETRE SUPREME, et leur confère une place de choix.     
C’est pourquoi, l’ETRE DE LUMIERE, le principe, le verbe créateur disait : 
Je suis le TOUT. Le tout est issu de MOI, le TOUT est parvenu à MOI. 
Aussi, compte tenu de ce que je viens de dire, nous comprenons beaucoup mieux pourquoi
l’homme, entité spirituelle par excellence, et évoluant sur la planète terre, laquelle appartient à
l’univers matériel-binaire, et lequel est lui-même partie intégrante du royaume céleste, lui
permet par essence, d’être issu de la source bouillonnante vivifiante et de baigner de fait dans
l’effluve divine de l’ETRE SUPREME.    
C’est la raison majeure qui confère à DIEU, la faculté, l’aptitude naturelle de tout savoir sur
les entités spirituelles, puisque nous sommes en LUI, et LUI en NOUS. Rien ne lui est
inconnu, il sait tout de nous, et prévoit d’avance chacun de nos faits et gestes, de nos actions,
de nos intentions, de nos désirs. C’est ce qui explique l’allusion à la nudité, évoquée par le
CHRIST.   
Face à DIEU, à la vérité, au monde céleste, si nous pouvons cacher des choses, nos véritables
intentions, nos réels desseins aux hommes, cela n’est pas possible au ciel, c’est-à-dire aux
êtres célestes qui s’y trouvent, encore moins à l’ETRE SUPREME.
Toutes nos actions sont inscrites dans le « livre de vie » et nul ne peut y échapper, sans avoir à
rendre compte de ses œuvres, surtout lorsque celles-ci sont axées sur le mal.
Je voudrai à ce titre, mettre en garde les hommes, qui auraient commis des actes délictueux,
surtout criminels par exemple, et qui pour se soustraire à la justice des hommes, décideraient
d’y échapper, de s’y dérober en se suicidant, pensant ainsi échapper à toutes sanctions ou
peines qui pourraient leurs être infligées. Ils agissent bien sur en pure perte. Ces hommes
oublient une donnée fondamentale, s’ils leurs est possible de fuir la justice des hommes, ils ne
pourront jamais échapper à celle de DIEU. Personne ne peut s’y soustraire, cela est tout
simplement impossible.   
Pour essayer de comprendre dans quel contexte agissent les hommes, et combien ils sont
aveugles en vérité, imaginez mes amis, un mal voyant habitant, se déplaçant, oeuvrant tout
simplement dans un milieu peuplé d’êtres ayant des yeux pour voir, et des oreilles pour
entendre.
Or nous constatons aisément, que par rapport à son milieu d’évolution, notre mal voyant
possède d’énormes lacunes d’ordre intellectuelle, il n’a aucune idée précise des réalités, de
son environnement, des êtres qu’il côtoie, et a un sens du raisonnement altéré et forcément
limité. Il est en outre dans l’incapacité de se mouvoir avec aisance, de prévoir la portée de ses
actes, et ignore les effets qu’il engendre pour lui et son entourage, sans compter la personne
avec laquelle il se déplace, dès lors que cette dernière a la même cécité. Il n’a pas non plus
conscience, que chacun de ses mouvements, chacune de ses paroles, de ses actions, sont en
quelque sorte, sous les feux de la rampe, vus et entendus par les êtres qu’il côtoie, et même

Facebook

VISITEURS

1574576

VISITEURS EN LIGNE

1574576





Visiteurs par pays